Le gingembre


Je dois l’avouer, avant mon voyage en Malaisie, je ne connaissais pas vraiment le gingembre et je craignais son utilisation. C’est à l’occasion d’un cours de cuisine à Malacca que j’ai appris à apprécier et à cuisiner cette épice. Voici quelques conseils.

Utilisation du gingembre en cuisine

Le gingembre est une épice très aromatique qui peut être très douce comme très puissante. Pour débuter, il vaut mieux respecter les doses recommandées, voir même les abaisser. Vous pourrez ainsi vous rendre compte de la dose acceptable, déterminer votre propre frontière entre un plat relevé et immangeable.

Le gingembre se trouve sous différentes formes : en poudre, en racines fraîches, en conserve découpé en lamelles ou confit.

Pour la plupart des plats mijotés, la forme la plus puissante et la plus parfumée est la racine. L’équivalent d’un doigt de gingembre suffit largement à un plat pour 6 personnes. Il suffit de l’éplucher et de le hacher au couteau ou au mixeur avant de l’introduire dans votre recette. Vous pouvez essayer le gingembre en réalisant un Poulet Capitan, cette recette que j’ai justement rapportée de Malacca.

Racine de gingembre

Le gingembre en poudre s’utilise plutôt dans les gâteaux, des cakes et biscuits épicés que l’on aime manger à Noël ou toute l’année dans le nord de l’Europe.

Le gingembre confit se mange plutôt comme une gourmandise. Elle est très présente en Asie.

Les vertus du gingembre

Le gingembre est idéal pour aider à digérer et lutter contre les nausées, notamment en cas de mal des transports. Il a également une action anti-inflammatoire et il est également réputé pour la circulation sanguine.

La forme du gingembre est un peu surprenante. En effet, nous ne connaissons en Europe, sur les étals, que la racine du gingembre avec cette forme de doigts. C’est pourtant une très belle plante tropicale ornementale.

Gingembre – jardin botanique de Georgetown – Malaisie

J’ai pris cette photo d’une fleur de gingembre au jardin botanique de Georgetown au nord de la Malaisie. La racine que l’on récupère pour le gingembre est particulière puisqu’il s’agit d’un rhizome. Cela signifie que la plante va se développer par le sous-sol et s’étendre sur une surface de plus en plus importante. Elle peut devenir invasive. L’autre particularité c’est la grosseur des racines. C’est avec cette racine ou plutôt rhizome que l’on va pouvoir produire notre précieuse épice dans sa version séchée en poudre ou l’utiliser fraîche.

D’autres plantes sont connues pour leurs rhizomes : les bambous dits traçants, les iris et également le muguet.

C’était donc la minute botanique en direct de la La table de Jacinta. Je vous souhaite un très bon voyage gustatif !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.