Gâteau moelleux au fromage blanc et à la vanille

Une recette facile et rapide, pour les enfants et débutants. Pour ma part, il me restait un pot de fromage blanc à la limite de la péremption. Voilà une excellente façon d’éviter le gaspillage.

Ingrédients

500g de fromage blanc, 4 œufs, 100g de sucre, 110 g de farine, 1 à 2 cuillères à café d’extrait de vanille, 1 cuillère à café de levure chimique.

Ustensiles : 2 saladiers, 1 fouet, 1 batteur, 1 spatule silicone, 1 moule à manqué de 20 cm.

Préparation

  • Allumez votre four à th. 6 pour le préchauffage.
  • Cassez et séparez les œufs dans 2 saladiers : l’un pour les blancs, l’autre pour les jaunes.
  • Montez les blancs en neige et réservez les.
  • Dans l’autre saladier, ajoutez le sucre et mélangez les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène, jusqu’à ce qu’il blanchisse. Ajouter le fromage blanc. Mélangez bien. Enfin ajoutez la farine et la levure. Continuez à mélanger jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse. Il ne reste plus qu’à ajouter délicatement les blancs en neige.
  • Si votre moule est en métal, beurrez la surface puis farinez-la.
  • Versez la préparation dans votre moule et raclez avec votre spatule.
  • Enfournez 25 à 30 mn.
  • Laissez refroidir avant de démouler.

J’ai utilisé une grille pour le retourner dans mon plat, d’où les marques à la surface … de votre côté, préférez une assiette !

Vous pouvez servir ce gâteau au fromage blanc avec un coulis de fruit. Conservez-le au réfrigérateur pour le servir frais et éviter qu’il ne se dessèche.

NB : la plupart des recette proposent d’ajouter un zeste de citron ou d’orange mais j’ai préféré la vanille pour faire plaisir aux enfants.

Publicités

Pancakes faits maison

Pancakes faits maison – latabledejacinta.com

Petit-déjeuner tardif ? Pourquoi pas un brunch et ces délicieux pancakes maison, nappés de sirop d’érable ? Ils seront engloutis très rapidement !

Institution aux USA, vous trouverez un tas de variantes dont les gâteaux de pancakes, les pancakes fourrés aux fruits ou bien les pancakes garnis de  fruits frais et de fruits secs : fraises, kiwis, myrtilles, banane, noix de pécan…

Je vous conseille toutefois de commencer par la version ultra simple, les pancakes au sirop d’érable.

Attention au Royaume-Uni, le mot « pancake » désigne également nos crêpes fines bien françaises.

Pour vous aider, prévoyez une mini-poêle d’environ 13 à 15 cm de diamètre pour éviter qu’ils ne ressemblent à des crêpes.

Ingrédients

3 œufs, 175 g de farine, 1 cuillère à café de levure chimique, 20 de cl de lait, 50 g de beurre fondu et 2 cuillères à soupe de sucre.

Préparation

Mélangez les ingrédients dans un saladier et mettez-la de côté 1/2 heure pour la laisser reposer. Si vous avez des grumeaux, pas de panique. Il suffit d’utiliser votre blender ou mixeur à soupe et c’est oublié.

Versez une tout petite motte de beurre dans la poêle et chauffez. Avec une louche, versez de la pâte dans la poêle. Si vous avez une mini-poêle, prévoyez une demi-louche environ. Ne chauffez pas le feu trop fort car avec l’épaisseur la cuisson est plus longue. Vous saurez que vous devez retourner à l’apparition de petits trous à la surface. J’utilise une fourchette pour passer sous le pancake et retourner. La cuisson de la deuxième face est plus rapide. Surveillez bien et sortez vite votre pancake.

Pour le pancake suivant, je remets une micro-portion de beurre et c’est reparti !

Astuce : le sirop d’érable se conserve impérativement au réfrigérateur. Ce n’est pas spécifié sur les emballages. Or des moisissures apparaissent très rapidement.

Orangettes au chocolat faites maison

Orangettes au chocolat – latabledejacinta.com

Certainement ma confiserie préférée. Une recette très facile à réaliser. Idéale pour les amoureux de chocolat à la période des fêtes. A proposer dans une café gourmand ou à offrir dans un petit sachet.

Ingrédients 
4 oranges bio non-traitées, 200 g de sucre, 200 g de chocolat.

Préparation des orangettes confites
Lavez et essuyez les oranges. Pelez-les en incisant la peau comme si vous les coupiez en 4. Retirez les extrémités et les éventuelles impuretés ou fils. Découpez des lanières. Versez le tout dans une casserole avec un verre d’eau et portez à ébullition. Égouttez et jetez l’eau. Cela permettra de vous débarrasser de l’amertume.
Remettez les écorces dans la casserole avec cette fois le verre d’eau (20 cl) et les 200 g sucre. Portez à ébullition puis laissez cuire tout doucement sans laisser caraméliser. Laissez cuire pendant environ 30 minutes, puis égouttez-les sur une grille. Laissez-les sécher.

Préparation du chocolat au bain-marie
Cassez le chocolat en petits morceaux. Utilisez de préférence la méthode du bain-marie pour faire fondre le chocolat. Pour se faire, choisissez une casserole bien plus large que votre saladier de manière à ne pas vous brûler à la fin de la cuisson. Déposez le saladier plein de chocolat dans votre casserole. Versez de l’eau dans la casserole (sans mouiller votre chocolat). Démarrez la montée en température du bain-marie. Ne laissez pas l’eau bouillir pour ne pas cuire le chocolat. Il deviendrait amer. La température idéale pour faire fondre du chocolat ne doit pas dépasser les 50°C. Le chocolat est ensuite travaillé aux alentours de 32/35°C.
Mélangez régulièrement jusqu’à ce que le chocolat soit bien lisse et crémeux. N’hésitez pas à retirer la casserole dès que vous sentez que la température monte trop fort.
Enfin, pour terminer, sortez une grille pour déposer vos orangettes trempées dans le chocolat. Laissez refroidir à température ambiante puis au réfrigérateur pour que vos orangettes durcissent.

Orangettes trempées dans le chocolat – latabledejacinta.com 

Cake aux épices pour Noël

L’hiver approche et les odeurs d’épices, de vin chaud ou de thé de Noël nous enveloppent. Les journées plus courtes nous incitent à hiberner, à chercher un réconfort sous un plaid et un bon « film de Noël ». Alors, voici la recette d’un bon cake pour vous accompagner dans ce moment de bonheur très « hygge ».

Ingrédients

200 g de beurre ramolli (appelé encore beurre pommade), 80 g de sucre blanc, 50 g de miel et 70 g de sucre roux (ou cassonade), 140 g de farine, 60 g d’amandes en poudre, 4 oeufs, 1 cuillère à café de bicarbonate, 1 cuillère à café de mélange 4 épices, le jus d’une demi-orange, écorces d’orange confites.

Préparation

Dans un saladier ou un robot-mixer, mélanger le beurre ramolli, le sucre blanc, roux et le miel. Ajouter la farine et les amandes puis les 4 œufs. Ajouter enfin le bicarbonate et la cuillère de 4 épices. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Préparer un moule en beurrant les bords. Personnellement, je saupoudre toujours un peu de farine et mes gâteaux se décollent très facilement. Alternative : le moule en silicone qui ne nécessite aucune préparation.

Verser la pâte dans le moule. Parsemer de quelques écorces d’orange. Faire reposer 15 minutes au réfrigérateur. Pendant ce temps, démarrer le préchauffage du four à thermostat 6.

Enfourner et cuire pendant 45 minutes. Utiliser la lame d’un couteau pour vérifier la cuisson à cœur. Démouler. Laisser refroidir.

Il ne reste plus qu’à servir avec un thé de Noël – j’aime particulièrement le thé Prince Wladimir de Kusmi Tea – et quelques orangettes.

Carrot cake – gâteau américain aux carottes et aux noix

Carrot cake
Carrot cake – gâteau américain aux carottes et au noix – latabledejacinta.com

 

Un grand classique de la pâtisserie américaine, ce gâteau fait plein d’effet, surmonté d’une crème onctueuse à base de fromage frais. Son biscuit à base de carottes (oui, oui n’ayez pas peur) et de noix est particulièrement moelleux. Il est parfumé à la cannelle, l’épice préférée des américains pour la pâtisserie. Toutefois, si vous n’êtes pas fan, vous pouvez très bien la remplacer par du café ou de jus d’orange. Pour ce qui est de la réalisation, le carrot cake n’est pas très compliqué à faire mais sa cuisson est longue, prévoyez 1h15 !

Ingrédients

Pour le biscuit : 260 g de carottes râpées, 200 g de farine, 225 de sucre, 3 oeufs, 75 g de noix hachées, 225 g d’huile tournesol, 1 cuillère à café de cannelle, 1 cuillère à soupe de bicarbonate et une pincée de sel. Prévoir des noix entières pour la décoration.

Pour la crème : 150 g de fromage frais (St Môret® ou Philadelphia original®), 100 g de beurre mou, 100 g de sucre en poudre.

Préparation du biscuit

Préchauffez le four thermostat 5 (150 ºC). Dans un grand saladier ou un robot, mélangez les ingrédients à l’exception des carottes. Une fois la pâte bien lisse, ajoutez les carottes râpées. Versez le tout dans un moule à manquer, idéalement en silicone. Sinon, n’oubliez pas de beurrer les parois de votre moule ! Enfournez et laissez cuire 1h15.

Préparation de la crème

Travaillez le mélange sucre et beurre dans un petit saladier. Le mélange doit être lisse. Ajoutez ensuite le fromage frais et un filet d’extrait de vanille. De même, mélangez longuement pour en faire une crème onctueuse. Vérifiez la teneur en sucre et corrigez si besoin. Réservez au frais.

Lorsque le biscuit est cuit, sortez-le du four, démoulez et laissez refroidir sur une grille. Vous pouvez alors ajouter la crème et l’étaler avec une spatule. En attendant de servir, conservez votre carrot cake au réfrigérateur.

Si vous doublez la quantité de crème, vous pouvez également, couper le gâteau en 2 et créer un étage. Enfin en été, vous pouvez ajouter des fruits rouges et ainsi donner une note de fraîcheur.

Enjoy ! Bon appétit !

Carrot cake - gâteau américain aux carottes et aux noix - latabledejacinta.com
Carrot cake – gâteau américain aux carottes et aux noix – latabledejacinta.com

 

Tartelettes chocolat-cacahuètes - latabledejacinta.com

Tartelettes chocolat-cacahuètes

Tartelettes chocolat-cacahuète
Tartelettes chocolat-cacahuète – latabledejacinta.com

Originales, ces tartelettes vous surprendront de par leur goût sucré-salé. A base de beurre de cacahuètes (« peanut butter ») produit incontournable des goûters américains, ce dessert en surprendra plus d’un avec sa couverture au chocolat noir. Vous devriez ravir les petits comme les plus grands.

Ingrédients pour 6 tartelettes

Pâte sablée : 125 g de farine, 60 g de beurre ramolli, 60 g de sucre, 1 oeuf
Crème cacahuète : 3 cuillères à soupe de peanut butter, 10 cl de crème fraîche, 5 cl de sirop de canne.
Crème au chocolat : 100 grs de chocolat noir, 10 cl de crème fraîche liquide, 50 g de sucre ou 5 cl sirop de canne.

Ustensiles : moules à tartelettes en silicone, billes de céramique, bol, casserole double-fond à bain-marie.

Préparation

Pâte sablée : Dans un saladier, versez le sucre. Ajoutez l’œuf et mélangez. Ajoutez la farine et le beurre découpé en petits morceaux. Mélangez le tout de manière à avoir une pâte homogène. Vous pouvez y aller avec les mains directement car la pâte peut être assez difficile à mélanger. Sinon utilisez un robot mixeur. Réservez la boule de pâte au frais une demi-heure avant de l’étaler. Préchauffez le four à th 6-7.

Pendant ce temps, préparez la crème cacahuète. Mélangez dans un bol le beurre de cacahuètes et la crème liquide, puis le sucre de canne. Goûtez pour vérifier l’équilibre salé-sucré et ajoutez encore du sucre si besoin.

Crème de cacahuètes
Crème cacahuète – latabledejacinta.com

Sortez la pâte sablée, étalez-la au rouleau et remplissez chaque moule. Pour la cuisson des fonds de tarte, découpez des morceaux de papier sulfurisé et intercalez-les entre la pâte et les billes de céramique. Envoyez au four 15 minutes. Sortez-les et laissez refroidir avant de manipuler les billes brûlantes.

Fonds de tartelettes
Fonds de tartelettes – latabledejacinta.com

En attendant la cuisson, il est temps de préparer la crème au chocolat. Déposez  l’ensemble des ingrédients dans une casserole spéciale bain-marie. Démarrez la cuisson et mélangez régulièrement. La cuisson sera terminée lorsque le chocolat sera tout à fait lisse, sans grumeaux et lié à la crème. Pendant la cuisson, ne laissez pas la crème bouillir, cela donnerait une mauvaise amertume.

Cuisson des fonds de pâte pour tartelettes
Cuisson des fonds de tartes – latabledejacinta.com

Il ne reste plus qu’à remplir les tartelettes de crème cacahuète et de crème au chocolat. Pour être sure de ne pas avoir de problème de mélange des couches de crèmes, j’ai mis les tartelettes au freezer 30 mn après avoir mis la première couche de crème. Une fois la crème cacahuète figée, le dressage de la crème au chocolat a été très facile. J’ai terminé en ajoutant une pointe de praliné pour décorer.

Fonds de tarte et crème cacahuètes - latabledejacinta.com
Fonds de tarte et crème cacahuètes – latabledejacinta.com

Pour être tout à fait parfaites, il vaut mieux réserver ces tartelettes au réfrigérateur avant de servir.

Bonne dégustation ! Enjoy!

Tartelettes chocolat - cacahuètes - latabledejacinta.com
Tartelettes chocolat – cacahuètes – latabledejacinta.com

Tartelettes chocolat-cacahuètes - latabledejacinta.com
Tartelettes chocolat-cacahuètes – latabledejacinta.com

Tarte des Demoiselles Tatin

Tarte aux pommes des Demoiselles Tatin
Tarte aux pommes des Demoiselles Tatin – latabledejacinta.com

Classique des dimanches en famille, c’est avec un bonne cuillère de crème épaisse d’Isigny que je déguste la tarte Tatin. Nous sommes dans la période idéale pour en profiter, en plein retour des pommes. La Tatin se fait avec des pommes farineuses, acidulées, faites pour la cuisson comme la Belle de Boskoop, de retour en octobre.

Ingrédients
Une pâte sablée : 250 g de farine, 125 g de beurre ramolli, 125 g de sucre, 1 oeuf
Caramel : 125 g de beurre, 70 g de sucre
1,5 kg de pommes
Pour le dressage, un pot de 200 g de crème épaisse entière.

Matériel : saladier, rouleau à pâtisserie, une grande sauteuse qui peut rentrer dans votre four – gare à la poignée en plastique !

Préparation
Pâte sablée : Dans un saladier, versez le sucre. Ajoutez l’œuf et 1 cl d’eau et mélangez. Ajoutez la farine et le beurre découpé en petits morceaux. Mélangez le tout de manière à avoir une pâte homogène. Vous pouvez y aller avec les mains directement car la pâte peut être assez difficile à mélanger. Sinon utilisez un robot mixeur. Réservez la boule de pâte au frais.
Préchauffez le four à th 6-7.

Épluchez les pommes, coupez-les en 2 et épépinez-les. C’est le moment de tester l’assemblage dans la poêle afin de vérifier que vous avez assez de pommes. Commencez par disposer les demi-pommes sur le rond extérieur. Il faut qu’elles soient bien serrées, bien calées pour qu’au final vous ayez une belle Tatin assez haute. Remplissez de la même manière le centre.

C’est bon, vous êtes prêts à vous lancer dans le caramel. Étape délicate qui demande de l’attention. Retirez les pommes de la poêle. Déposez le beurre et le sucre. Chauffez jusqu’à ébullition du beurre. L’aspect devient alors plus granuleux puis d’un coup commence à se colorer. C’est le moment de stopper le feu. Mélangez bien pour refroidir quit à poser la sauteuse sur une surface froide pour calmer la cuisson du caramel.
Vous pouvez désormais remettre les pommes dans la sauteuse et parsemer le tout d’une à deux cuillères à soupe de sucre.

Dressage
Sortez la pâte du frigo et étalez-la avec votre rouleau à pâtisserie. Découpez le cercle que vous allez disposer sur les pommes. Prévoyez une cercle légèrement plus large – environ 2 cm de plus. Rabattez les bords vers l’intérieur de la poêle, puis enfournez.
Prévoyez environ 40 mn de cuisson pour que les pommes aient le temps de cuire.
Sortez le plat du four, puis attendez quelques minutes que l’ébullition s’arrête avant de la retourner dans une grande assiette.

Servez-la tiède et prévoyez de faire circuler le pot de crème aux invités.
Bonne dégustation !

Et au fait, pourquoi les Demoiselles Tatin ?
Cette tarte a fait la réputation des soeurs Tatin qui tenaient au début du XXème siècle, un hôtel-restaurant à la Lamotte-Beuvron. La tarte renversée est une ancienne spécialité solognote (au sud d’Orléans et de Blois), que l’on retrouve dans tout l’orléanais. Ayant acquis ses lettres de noblesse avec les soeurs Tatin, cette tarte fut servie à Paris pour la première fois au Maxim’s sur le boulevard des Champs Elysées, où elle demeure une spécialité.

Ci-dessous quelques photos des différentes étapes : le caramel, le dressage avec les pommes puis la pâte sablée.

Préparation du caramel de la tarte Tatin
Préparation du caramel de la tarte Tatin – latabledejacinta.com

Dressage des pommes
Dressage des pommes de la tarte Tatin – latabledejacinta.com

Dépose de la pâte sablée sur les pommes
Dépose de la pâte sablée – tarte Tatin – latabledejacinta.com

Les meilleures soirées cinéma-cuisine

Il existe un genre de cinéma pour les passionnés de la cuisine. C’est dire que le goût des bons petits plats réunit pas mal de monde. Principalement des comédies romantiques, des « feel good movies », certains films vont au-delà et décrivent la culture d’un pays, d’une société parce que manger n’est pas seulement un besoin mais dit ce que nous sommes. Voici ma liste de films préférés. Pour se détendre. C’est promis. Le tout, dans le désordre !

Julie et Julia – avec Meryl Streep : deux destins, deux passionnées de cuisine à des époques très différentes. Le réalisateur fait des allers-retours entre la France des années 50 et les USA aujourd’hui. Ainsi, une jeune auteure trouve sa voix dans la rédaction d’un blog et une américaine à Paris découvre la cuisine française. La bande annonce originale.

Après le film, je vous conseille de regarder sur YouTube des vidéos de Julia Child, l’une des premières femme à présenter des recettes de cuisine à la télévision américaine. C’est assez cocasse. Julia Child – Favorite Moments from The French Chef

220px-Julie_and_julia

The lunchbox – film indien en VOST : une femme essaie de retrouver l’amour de son mari par les plats qu’elle lui prépare. Seulement, ses plats n’arrivent pas à la bonne personne. Un lien se crée entre elle et l’inconnu. La bande annonce.

the lunchbox

Le goût de la vie (titre original : No Reservations) – avec Catherine Zeta-Jones : immersion dans les cuisines d’un restaurant. L’héroïne a consacré toute sa vie à sa carrière de chef. Elle voit sa vie bouleversée par l’arrivée de sa petite nièce dont elle va devoir apprendre à s’occuper. Au restaurant, la vie continue et elle doit absolument innover pour garder sa place. La bande originale en VOet en VF.

le-gout-de-la-vie.jpg

A vif ! (titre original : Burnt) – avec Bradley Cooper et Omar Sy : même esprit, dans les cuisines, un chef cherche à retrouver la voie de la créativité et de l’excellence et la très fameuse 3° étoile.

a vif

Les recettes du bonheur – (titre original : The Hundred-Foot Journey) – avec Helen Mirren : avec ce film, on tombe dans pas mal de stéréotypes sur la cuisine française. Ce n’est pas mon film préféré mais les acteurs fonctionnent bien, alors pourquoi pas ? Bande annonce.

The_Hundred_Foot_Journey_(film)_poster

J’allais l’oublier et pourtant il est devenu incontournable … Ratatouille évidemment.

Côté films français, Les saveurs du Palais avec Catherine Frot vaut vraiment la peine et c’est l’occasion de revoir notre cher Jean d’Ormesson. La bande annonce.

les-saveurs-du-palais.jpg

Cookies aux Smarties®

IMG_3401

Une recette géniale à faire avec les enfants. Et pourtant, elle me vient de mes collègues de bureau. Vive les échanges de recettes entre collègues !

Ingrédients
350 g de farine,  240 g de Smarties® (soit 5-6 tubes), 220 g de beurre ramolli, 200 g de sucre, 150 g de pépites de chocolat, 2 œufs, deux cuillères à café de levure.

Préparation
Commencez par lancer le préchauffage du four à thermostat 6 / 180°C / 360°F. Sortez le beurre à l’avance pour le laisser ramollir. En effet, si vous utilisez du beurre fondu, à la cuisson les cookies seront tout plats, ratatinés.
Dans un saladier, mélangez le sucre et le beurre ramolli. Vous pouvez utiliser un robot ou sinon tout simplement vos doigts.
Cassez et ajoutez les deux œufs entiers. Mélangez à nouveau. Ajoutez la farine et la levure progressivement en mélangeant. Puis, ajoutez la moitié des Smarties® et les pépites de chocolat.
Disposez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie. Formez des boules avec la pâte et disposez-les sur le papier cuisson. Puis, enfoncez des Smarties® entiers sur chaque cookies. Enfournez 10 minutes. C’est très rapide alors ne vous éloignez pas trop au risque de les retrouver cramés en-dessous voire même  au-dessus.
Renouvelez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

Les cookies sont mous en sortant du four : c’est normal ! Attendez quelques minutes qu’ils durcissent avant de les faire refroidir sur une grille.

NB : vous avez fait fondre le beurre ? Astuce : avant la cuisson, mettez la plaque de cookies crus dans le frigo !

Trifle aux fraises – Un dimanche en Angleterre

Cette recette je l’ai découverte en Angleterre lors de mon tout premier voyage linguistique dans les années 80. Pamela, mon hôte, l’avait préparé alors que nous étions tous invités chez ses amis un dimanche. Je l’ai alors aidé à le préparer et je me suis bien amusée.
Le trifle, c’est un incontournable parmi les desserts anglais au même titre que les puddings, jelly ou crumbles. D’autres restent à découvrir tels que le Chelsea bun, l’Eton mess ou le Banoffee pie. Pour les découvrir, je conseille le site Great British Chefs dans lequel on trouve un tas de réinterprétations de ces classiques anglais.
La recette est assez sympa à réaliser car il faut essayer de réaliser des couches de couleur contrastées : fruits, gélatine fraise, biscuits à la cuillère, crème anglaise ou custard cream et crème Chantilly.

Pour faire un trifle, il faut donc choisir de grandes coupes ou de grands verres, idéalement hauts pour pouvoir y verser au moins 4-5 couches. Il ne faut pas hésiter à enchaîner plusieurs séries de couches de fruits et biscuits pour que cela ne ressemble pas à un tiramisu. Le résultat est d’ailleurs plutôt plus liquide.
Pour réaliser 4 coupes, j’ai fait une crème anglaise avec 4 jaunes d’oeufs, 50 cl de lait et 50 g de sucre. J’ai utilisé les 4 blancs pour faire une meringue française en ajoutant 100 g de sucre blanc. Enfin j’ai monté 25 cl de crème fluide entière très froide avec deux cuillères à soupe de sucre pour obtenir une Chantilly. J’ai également utilisé des biscuits à la cuillère trempés dans du lait et une goûte de kirsh. Pour remplacer la gélatine fraise dont je ne suis pas fan, j’ai utilisé une bonne crème glacée à la fraise.
Cette recette peut être réalisée avec d’autres fruits rouges : framboises ou cerises par exemple.
A vous de jouer !

Trifle aux fraises - latabledejacinta.com
Trifle aux fraises – latabledejacinta.com

Gelée de groseilles comme Bonne Maman

img_4997
Préparation de la gelée de groseilles – latabledejacinta.com

J’ai des souvenirs merveilleux d’une cueillette de groseilles dans le verger de mon amie Cécile, en Normandie. Sa grand-mère m’avait accueillie une semaine et j’avais modestement participé aux quelques travaux familiaux : fauchage des herbes hautes, cueillette des fruits, visite de la ferme et jeux dans le jardin. La cueillette s’est conclue par des pots de gelée de groseille dont nous nous sommes régalées. J’étais déjà très gourmande et curieuse. Je me souviens encore petite de regarder sa grand-mère faire. L’une de mes madeleines de Proust…

J’ai gardé de cette expérience l’envie d’un jardin à la fois utile et beau. Ce n’est que bien plus tard que j’ai réalisé ma propre expérience de confitures avec ma toute petite  « récolte ».

Chez lecteur, pour un pot de gelée de groseilles artisanale de 350 g, prévois environ 250 g de fruits extra-frais et 200 g maximum de sucre.
Lave les fruits rouges et égrappe-les. Fais cuire les grains avec un peu d’eau pendant 10 minutes jusqu’à ce qu’ils éclatent.
Passe le tout à travers un chinois en pressant les fruits avec une cuillère et récupère le jus dans une casserole. Pèse le jus récupéré pour prévoir la quantité de sucre à verser dans la casserole. Il faut respecter une égale quantité de sucre et de jus.
Maintenant tu peux porter à ébullition en mélangeant régulièrement et en veillant à ce que le sucre fonde dans le jus. Remue pendant 15 minutes maximum et vérifie que le jus ne caramélise pas. Aussi, régule bien le feu. Et voilà !
Le liquide s’est épaissi et il ne reste plus qu’à le verser dans un pot à confiture. Une fois refroidi, je conserve mes pots à l’envers pour que l’air ne génère pas de moisissure. C’est simple et efficace.

A part de bonnes tartines, que peux-tu faire avec une gelée de groseilles ?
Plein d’idées. Je la propose lors des goûters crêpes et gaufres. Elle peut être utilisée pour fourrer un gâteau au yaourt ou un gâteau au chocolat. Plus surprenant dans les recettes salées, tu peux l’ajouter au jus d’un rôti de dindonneau avec une bonne pointe de moutarde et de la crème. Hum ! cela ma paraît appétissant, non ?

A ton tour maintenant ! Tu peux tenter cette recette avec n’importe quel fruit rouge : framboise, cassis… Partage et raconte-moi ton expérience !
#confiture #fruitsrouges

Gelée de groseilles comme Bonne Maman

Gelée de groseille comme Bonne Maman – latabledejacinta.com

Pasteis de Nata avec crème fraîche

Et oui, cette pâtisserie toute simple a de nombreuses versions. Après bien des recherches sur des sites culinaires français, brésiliens, portugais et le fameux site de la boutique lisboète Pasteis de Belém, j’ai fini par me lancer. Mais attention toutefois. Deux écoles se battent: la crème doit-elle contenir du lait ou de la crème fraîche ?
Ayant déjà fait des pasteis à base de lait… j’ai tenté cette fois la recette à base de crème fraîche. Le résultat est topissime. L’aspect est légèrement différent mais la crème en est plus onctueuse.
Voici les ingrédients : 4 jaunes d’oeufs, 20 cl de crème fraîche liquide, 100 g de sucre (parfumé à la vanille si possible), 2 petites cuillères de Maïzena, une pâte feuilletée au beurre, 1 pincée de sel. Il ne faut pas lésiner sur la qualité des ingrédients.

Avec une pâte feuilletée, j’ai réussi à faire 10 pasteis. J’ai fait des photos pour montrer comment vous y prendre. J’utilise des moules authentiques pour pasteis mais vous pouvez utiliser les moules en silicone pour muffin. Cela marchera très bien aussi. Mon diamètre pour comparaison est de 7 cm.

Découpe de la pâte pour les pasteis de nata – latabledejacinta.com

Allumer le four à thermostat 6 pour le préchauffer.

Pour la préparation, mélanger les œufs au fouet dans une casserole. Ajouter le sucre et fouetter jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter les 2 cuillères de farine Maïzena en évitant de faire des grumeaux. Et enfin, il faut ajouter la crème et continuer à mélanger. C’est là que l’on peut faire chauffer le mélange, tout doucement, en mélangeant, sans s’arrêter. Vous pouvez arrêter une fois que la crème est montée à ébullition.

Il ne reste plus qu’à verser la préparation dans les moules puis enfourner.

Prévoir 25-30 minutes à thermostat 6.

Pasteis de nata avant la cuisson – latabledejacinta.com

Habituellement, vous pouvez les saupoudrer de cannelle. Mais surtout prenez-les avec un bon café. C’est fabuleux.

Pão de ló – Génoise portugaise – Sponge cake

IMG_3167

Je viens de refaire un Pão de ló, gâteau typique portugais que l’on retrouve dans toutes  les maisons. Il est nature, tout simple mais sa recette est tout de même particulière puisqu’il n’y a pas un gramme de beurre … ce qui ne l’empêche pas d’être délicieux. Ce gâteau est également appelé « Bolo d’água » (gâteau à l’eau) car la recette nécessite quelques cuillères d’eau. Les plus gourmands comme moi ajouteront dans l’assiette un fond de crème anglaise et des cerises ou des fraises….

Comme souvent dans la cuisine portugaise, chaque région a apporté sa propre interprétation de la recette, notamment à  Alfeizerão,  Ovar, Margaride et Arouca. En Italie, ce gâteau est appelé « Pan di Spagna » (Pain d’Espagne). Dans les pays anglo-saxons, la recette la plus proche est le sponge cake.

Plus étonnant, la recette est arrivée jusqu’au Japon au XVIe siècle, à l’époque des grands navigateurs portugais. Ils avaient amené avec eux la recette que l’on appelait alors « Pão de Castella » mais prononcé « castera ». Cette recette a évolué au fil des siècles pour devenir l’un des gâteaux les plus typiques du Japon : le Kasutera.

Cliquez ici pour lire la recette.

Charlotte aux fraises express

C’est le moment où jamais de profiter des dernières fraises sur les marchés. Cette recette vous permettra de faire un dessert sympa sans vous prendre la tête. Pour ce faire, j’ai trouvé une nouveauté qui m’a sauvée : les biscuits Bouvard. En effet, pas besoin de monter les biscuits à la cuillère soi-même avec le risque que tout s’écroule… Pour ces portions individuelles, ils ont eu l’idée de créer un biscuit en une pièce, façonné à la manière d’une mini-charlotte. A nous de remplir à notre guise.

image_550406807449397

Pour ma charlotte, j’ai d’abord pensé à imbiber l’intérieur d’un peu de lait avec un pinceau. Sinon, le biscuit sera trop dur. Ensuite c’est de la dernière minute : une petite boule de glace vanille, des fraises découpées et enfin un spray de chantilly.

Facile j’avais dit ! Il ne reste plus qu’à tester les cerises, les kiwis, les pêches… ou une mousse au chocolat. Envoyez-moi vos idées, dans les commentaires, juste en dessous.

 

Vitaminas do Brasil . Délicieux Smoothie

C’est au Brésil que l’on consomme des jus de fruits mixés toute l’année et à tous les coins de rue. C’est le moment d’en profiter car les fraises commencent à revenir. Dans cette recette j’ai mis une verre de jus d’orange, 3 grosses fraises, un kiwi et 1/2 banane et quelques glaçons. Mon mixeur est top car il se transforme en gourde à emporter.

A vous de faire avec les fruits que vous avez à la maison. Je conseille la mangue, pas trop de pomme car la texture est un peu farineuse mais l’ananas est super. C’est qui ont besoin de calcium peuvent remplacer le jus d’orange par un verre de lait.

Santé ! Saúde !

Les sablés de Noël

IMG_0964

C’est de saison. Voilà des petits gâteaux réconfortants pour passer l’hiver avec un mug de thé de Noël, un cappuccino bien crémeux ou un chocolat chaud. Ce qui est en plus sympa, c’est que la recette peut être considérée comme une base que vous pourrez faire varier à votre goût. Vous pouvez ajouter de la cannelle, des pépites de chocolat noir ou blanc, des raisins secs, du gingembre en poudre, des petits morceaux d’orange confite, des cranberries… Choisissez au gré de vos envies !
Vous pouvez utiliser des emporte-pièce pour faire les formes et si vous n’en avez pas, alors un simple verre fera l’affaire.
J’oubliais de dire. J’ai récupéré cette recette auprès de la maîtresse de CP de mes filles. Autant dire que c’est un jeu d’enfant.
Aller, c’est parti !

Ingrédients : 250 gr de farine, 150 gr de beurre, 100 gr de sucre, 2 oeufs. Choisir un ingrédient supplémentaire comme des pépites de chocolat.

Préparation : Allumer le four à thermostat 6. Faire fondre le beurre au bain-marie dans un saladier. Ajouter le sucre et mélanger fermement jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter les oeufs et continuer à bien mélanger. Idem, il faut faire blanchir la préparation. Cela signifiera que les ingrédients sont bien amalgamés. Ajouter la farine, puis enfin les pépites.
Cette pâte doit pouvoir être mise en boule. Si elle était trop liquide. Ajouter un peu de farine. Ensuite réserver la pâte au réfrigérateur pendant 1 heure. Étaler la pâte. Prévoir environ 5 à 10 mm d’épaisseur.
Préparer une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Déposer les formes découpées sur la feuille. Enfourner 10 à 15 mn. Il vaut mieux surveiller la première fournée car selon les fours la cuisson peut aller plus ou moins vite. Laisser refroidir et déguster !

Le Trianon

IMG_2746

Moi qui aime les recettes simples et savoureuses, ce gâteau sort du commun et demande plus de patience et de préparation. Je dois avouer que j’avais très envie de faire un gâteau de pâtissier, plus professionnel qui épate les jours d’anniversaire en famille. Après l’avoir oublié quelques années au profit des cookies, marbrés et mousseux (parfaits pour les anniversaires des enfants) c’est ma fille de 14 ans qui a pris le relais. Nous avons refait cette recette plusieurs fois et amélioré quelques détails de cuisson, de proportions.

Pour cette recette, il faut prévoir 3 étapes car il y a 3 couches : à la base, une dacquoise à la noisette, puis un croustillant praliné et enfin une mousse au chocolat noir. Suite à l’assemblage des 3 éléments, il faudra aussi prévoir 1 heure de refroidissement (au minimum) pour que la mousse prenne bien. C’est parti…

Matériel spécifique : un cercle de pâtissier de 25 cm de diamètre, un plaque à pâtisserie, du papier sulfurisé. J’ai investi dans une casserole à double-fond pour faire fondre le chocolat au bain-marie. Rien d’obligatoire mais j’avoue que c’est plus facile à organiser désormais.

  • Ingrédients de la dacquoise : 2 blancs d’œufs, 50 gr de poudre de noisette, 50 gr de sucre glace, 15 gr de sucre semoule, 1 pincée de sel.
  • Ingrédients du croustillant praliné : 200 gr de pralinoise, 70 gr de chocolat au lait de pâtissier, 80 gr de crêpes dentelle (« Gavottes »).
  • Ingrédients de la mousse au chocolat : 220 gr de chocolat, 15 cl de lait, 30 cl de crème fleurette, 1 1/2 feuilles de gélatine.

Avant de vous lancer, il faut préchauffer le four à 180°C et mettre la crème fraîche au congélateur pour qu’elle soit très froide (mais sans givre)

Préparation de la dacquoise : dans un saladier, tamiser le sucre glace et la poudre de noisette. Monter à part les blancs en neige avec une pincée de sel. Lorsque le mélange mousse, ajouter le sucre semoule. Continuer à fouetter jusqu’à ce que les blancs soient fermes. Ajouter enfin délicatement les poudres tamisées. Mélanger en soulevant la masse jusqu’à ce que les poudres soient complètement incorporées.
Verser la pâte sur une feuille de papier sulfurisé, étaler à l’aide d’une spatule (ou dos d’une cuillère) de façon à former un cercle un tout petit peu plus grand que les dimensions du cadre (j’ai fait 1 cm de plus de chaque côté). Parsemer de noisettes concassées éventuellement. Saupoudrer de sucre glace. Faire cuire pendant 10 minutes pas plus. Surveiller la cuisson, une croute légèrement dorée se forme et le biscuit doit rester moelleux.
Une fois la dacquoise complètement refroidie, décoller la dacquoise de son papier sulfurisé. Enfoncer le cercle dans le biscuit pour le découper au format exact. Déposer la dacquoise sur le plat de service. Prévoir éventuellement un papier dentelle décoratif qui aura l’avantage d’absorber l’humidité et éviter que la dacquoise ne colle à l’assiette.
Préparation du croustillant : émietter les gavottes du bout des doigts. Faire fondre au bain marie le praliné et le chocolat au lait. Hors du feu, ajouter les gavottes et mélanger. Verser ce mélange sur la dacquoise et étaler délicatement le croustillant à l’aide d’une spatule en allant jusque dans les coins. Faire durcir au réfrigérateur 30 minutes environ (ou au congélateur pendant 10 minutes).

Préparation de la mousse au chocolat : faire ramollir pendant 10 minutes la gélatine dans un bol d’eau froide. Faire fondre au bain marie le chocolat. Porter le lait à ébullition. Hors du feu, ajouter la gélatine essorée et bien mélanger. Verser en trois fois sur le chocolat fondu en mélangeant à chaque fois vivement à l’aide d’une spatule. Laisser tiédir le mélange. Monter la crème en chantilly mousseuse. Verser le chocolat tiède dans la chantilly mousseuse et l’incorporer délicatement à l’aide de la spatule.
Verser la mousse sur le croustillant praliné. Faire prendre au réfrigérateur (1 heure minimum) ou au congélateur (30 minutes).

L’ensemble doit être resté 3 heures au réfrigérateur ou 1 heure au congélateur avant de retirer le cercle. Réserver au réfrigérateur et ne sortir que 10 mn avant de servir. Saupoudrer alors de cacao en poudre en utilisant un tamis.

Variante :  déposer quelques framboises sur le croustillant avant de verser la mousse puis quelques unes sur le gâteau avant de servir. L’association framboise-chocolat fonctionne très bien.

Gâteau marbré

marbré2

Le roi des goûters que ce soit pour un anniversaire ou un thé avec une copine. Il est moelleux, fondant et la pointe de cacao l’empêche d’être lourd. Il est très facile à faire mais j’avoue avoir eu quelques difficultés concernant sa cuisson. Mes indications sont juste après. Par ailleurs, j’utilise un moule rectangulaire et j’ai un plat de la même forme pour le service. Cela permet de faire des tranches de gâteau assez hautes et plus jolies.

Ingrédients : 175 gr de beurre ramolli, 175 gr de farine, 175 gr de sucre, 4 œufs entiers, 2 cuillères à soupe de pur cacao, levure chimique.

Mettre le four en route au thermostat 6. Dans un saladier ou un blender, battre le beurre, le sucre, les œufs, la farine et la levure. Verser la moitié de la pâte dans un moule beurré et enfariné.  Ajouter les 2 cuillères de cacao au reste de la préparation. Verser le reste de cette préparation au-dessus. Enfoncer un couteau à plusieurs endroits en créant un mouvement vertical. Remuer délicatement les 2 couches de pâtes sans trop les mixer. Enfourner le gâteau et laisser cuire entre 30 et 45 minutes à thermostat 6. Pour vérifier la cuisson, il suffit de vérifier le dessus du gâteau. S’il brille, il faut continuer la cuisson quitte à  baisser légèrement le thermostat.

Bonne dégustation !

Gâteau Cookie

 

Gâteau cookie – latabledejacinta.wordpress.com

Quand on n’a pas le temps de préparer 2 fournées de petits cookies avec une plaque à pâtisserie… voici une recette qui vous permettra de vous régaler en utilisant un moule à manqué classique. Pour cette version, des amandes effilées ont été rajoutées. Mais idéalement, il faudrait plutôt mettre une bonne poignée de noisettes concassées pour ajouter du goût et du croquant.

 

Ingrédients : 120 g de beurre ramolli, 180 g de farine, 180 g de pépites de chocolat, 50 g de sucre en poudre, 50 g de cassonade, 1 œuf, 1 cuillère à café d’extrait de vanille, 1 cuillère à café de levure chimique, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, 1 pincée de sel.

Préparation :

Préchauffez votre four à 180°c.

Dans un bol, mélangez le beurre, le sucre en poudre et la cassonade jusqu’à obtenir une consistance lisse. Ajoutez progressivement l’œuf et la vanille.

Mélangez dans un autre récipient la levure, le bicarbonate de soude, une pincée de sel et la farine. Ajoutez ce mélange dans la première préparation. Incorporez enfin les pépites de chocolat et mélangez de nouveau.

Déposez votre pâte uniformément dans un moule graissé au préalable ou dans un moule en silicone. Faites cuire le cookie géant pendant 15-20 minutes au four

Laissez votre gâteau refroidir avant de le démouler. Il peut avoir tendance à se casser.

Délicieuses chouquettes

IMG_5791

Je pensais cette recette difficile. Après plusieurs essais, j’ai fini par la maîtriser. Je vous livre quelques points de vigilance pour les réussir. En effet, ce n’est pas une recette de gâteau classique. Cela ressemblerait plutôt à une béchamel sucrée. Il faut d’abord mélanger la farine dans l’eau chaude et veiller à ce que cela prenne comme une crème. Suivez bien mes indications et vous verrez que c’est simple.

Matériel : plaque de cuisson rectangulaire, papier sulfurisé, casserole, cuillère en bois et en option une poche à douille.

Ingrédients : 1/4 l d’eau, 125 gr de farine, 4 oeufs, 50 gr de sucre, 60 gr de beurre, 1 pincée de sel, 100 gr de perles de sucre.

Préparation :
Dans une casserole, verser l’eau, le beurre et le sucre et porter à ébullition.

Retirer du feu et ajouter toute la farine. Mélanger immédiatement avec une cuillère en bois. Remuer jusqu’à ce que la pâte se détache des parois de la casserole et forme une boule. Laisser refroidir.

Ajouter les œufs entiers, 1 à 1. Bien mélanger. La pâte et les oeufs ont du mal à s’amalgamer alors insistez bien. La pâte doit être bien lisse.

Allumer le four à thermostat 6. Prévoir une grille à mi-hauteur. Préparer la plaque : recouvrir d’une feuille de papier sulfurisé.

Verser la pâte dans une poche à douille et disposer des petites boules de pâte sur le papier. Prévoir un diamètre maxi de 3 voir 4 cm. Bien espacer car elles gonfleront à la cuisson. Couvrir de perles de sucre. Retirer les excès tombés entre les choux car ils brûleront.

Cuire pendant 20 minutes. Sortir du four. Attendre 10 mn que cela refroidisse et … à l’attaque !