Quiche au saumon

img_3573
Quiche au saumon – latabledejacinta.com

Standard de la cuisine française, la quiche est certainement l’un des plats préférés des français, tellement évident que l’on oublie d’en parler. Le plat est simple et rapide à faire. Pourtant, il m’arrive parfois de tomber sur des versions un peu « ratées » au niveau de la cuisson. Alors suivez bien mes indications et vous ne devriez pas être déçus. Je vous propose ici une quiche au saumon qui s’avère être une très bonne variante de la quiche Lorraine. Une solution parfaite pour sortir du train-train quotidien sans perdre de temps en semaine. Pour réaliser la quiche au saumon, je préfère utiliser du saumon fumé qui apporte plus de goût. Vous pouvez également prendre des dés de saumon pré-découpés qui sont eux plus économiques.

Ingrédients :

  • Une pâte feuilletée au beurre
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 4 gros œufs entiers
  • 125 gr d’emmental râpé
  • 2 cuillères à café d’aneth séchée, à moins d’avoir de l’aneth fraîche
  • 100 gr de saumon fumé découpé en dés.

Étapes de la préparation :

  1. Important, préchauffez le four (à chaleur tournante de préférence) à thermostat 7.
  2. Mélangez les œufs et la crème au fouet.
  3. Ajoutez le fromage et le saumon. Bien mélanger.
  4. Étendez la pâte feuilletée avec sa feuille de papier sulfurisé sur un moule à tarte de 26/28 cm de diamètre. Pas besoin de piquer le fond avec une fourchette.
  5. Versez la préparation dans le moule et enfournez. Si votre four n’a pas eu le temps de chauffer, attendez qu’il soit arrivé à température.
  6. Laissez cuire 25/30 mn. La crème doit bien gonfler et brunir comme un gâteau. La pâte feuilletée doit être cuite sur le dessous. Vous pouvez contrôler visuellement avec un plat en Pyrex. Le papier sulfurisé est également un indicateur. Il ne doit pas noircir pendant la cuisson mais peut devenir marron foncé.
  7. Pour servir la quiche, retirez le papier sulfurisé et replacez la quiche dans un beau plat. Servez-la accompagnée d’une salade verte croquante en y ajoutant des pignons et des lamelles fines de betterave rouge crue.
Publicités

Les tartines estivales – la bruschetta

img_3560

La bruschetta et les tartines font des repas parfaits en vacances. Accompagnées d’une petite salade, elles sont rapides à préparer, savoureuses et s’adaptent à votre inspiration et à votre placard. Spécialité italienne, on retrouve la bruschetta dans toutes les cartes des restaurants à Florence. Elles sont alors proposées en apéritif ou entrée, avant un risotto aux truffes.

Pour les réussir, pas de mystère : on ne lésine pas sur la qualité et la fraîcheur des produits. Pas de tomates sous serre, de pain industriel ou d’ail surgelé. Désolée d’être stricte. Ici, il s’agit de faire le plein de saveurs avec des produits peu travaillés, « au naturel ». Aussi, pas besoin de grosses quantités mais une bonne sélection chez le primeur et le boulanger.

Recette de la bruschetta et des tartines – pour 4 personnes

Pour le pain, j’ai utilisé 8 grandes tranches de pain de campagne. Positionnées sur une plaque avec papier sulfurisé, je les ai badigeonnées d’huile d’olive puis d’ail haché (5-6 gousses).

A partir de là, on passe au four, thermostat 6, les 4 tranches destinées à faire de la bruschetta. Il faut attendre que l’huile et l’ail fondent bien dans le pain et que le pain grille légèrement. Ne faites pas des biscottes ! 5-10 mn dans un four bien chaud suffisent.

Pendant ce temps, découpez 2 tomates en cubes en enlevant l’excès de jus. Hachez du persil. Découpez des olives dénoyautées, des bandes de jambon fumé et préparez des cubes de fromage. Selon votre goût, vous pouvez  prévoir du parmesan, du chèvre, de la fêta, de la mozzarella di buffala ou même un bleu, pourquoi pas ?

Récupérez les tartines du four et répartissez les ingrédients. Faites-vous plaisir. Faites joli!

Pour les tartines chaudes, reprenez les 4 tranches de pain restées de côté avec huile et ail. Déposez le jambon découpé en bandes. Cette fois découpez des tranches de tomates plus fines pour faciliter la cuisson. Puis répartissez le fromage. Vous pouvez lancer votre tranches au four, idem 5-10 mn, le temps que le fromage et les tomates fondent sous la chaleur. A la sortie, ajoutez les herbes fraîches : persil et ou basilic.

Ces deux de tartines sont vraiment complémentaires : l’une fraîche et l’autre fondante. Aussi, je conseille de servir, comme dans ma photo, une tartine de chaque sorte. Vous pouvez servir avec une petite salade de roquette ou un mesclun. Pour le vinaigre choisissez avec un vinaigre balsamique.

Des variantes sont possibles avec du thon et des anchois à la place du jambon.

 

Trifle aux fraises – Un dimanche en Angleterre

Cette recette je l’ai découverte en Angleterre lors de mon tout premier voyage linguistique dans les années 80. Pamela, mon hôte, l’avait préparé alors que nous étions tous invités chez ses amis un dimanche. Je l’ai alors aidé à le préparer et je me suis bien amusée.
Le trifle, c’est un incontournable parmi les desserts anglais au même titre que les puddings, jelly ou crumbles. D’autres restent à découvrir tels que le Chelsea bun, l’Eton mess ou le Banoffee pie. Pour les découvrir, je conseille le site Great British Chefs dans lequel on trouve un tas de réinterprétations de ces classiques anglais.
La recette est assez sympa à réaliser car il faut essayer de réaliser des couches de couleur contrastées : fruits, gélatine fraise, biscuits à la cuillère, crème anglaise ou custard cream et crème Chantilly.

Pour faire un trifle, il faut donc choisir de grandes coupes ou de grands verres, idéalement hauts pour pouvoir y verser au moins 4-5 couches. Il ne faut pas hésiter à enchaîner plusieurs séries de couches de fruits et biscuits pour que cela ne ressemble pas à un tiramisu. Le résultat est d’ailleurs plutôt plus liquide.
Pour réaliser 4 coupes, j’ai fait une crème anglaise avec 4 jaunes d’oeufs, 50 cl de lait et 50 g de sucre. J’ai utilisé les 4 blancs pour faire une meringue française en ajoutant 100 g de sucre blanc. Enfin j’ai monté 25 cl de crème fluide entière très froide avec deux cuillères à soupe de sucre pour obtenir une Chantilly. J’ai également utilisé des biscuits à la cuillère trempés dans du lait et une goûte de kirsh. Pour remplacer la gélatine fraise dont je ne suis pas fan, j’ai utilisé une bonne crème glacée à la fraise.
Cette recette peut être réalisée avec d’autres fruits rouges : framboises ou cerises par exemple.
A vous de jouer !

Trifle aux fraises - latabledejacinta.com
Trifle aux fraises – latabledejacinta.com

Gelée de groseilles comme Bonne Maman

img_4997
Préparation de la gelée de groseilles – latabledejacinta.com

J’ai des souvenirs merveilleux d’une cueillette de groseilles dans le verger de mon amie Cécile, en Normandie. Sa grand-mère m’avait accueillie une semaine et j’avais modestement participé aux quelques travaux familiaux : fauchage des herbes hautes, cueillette des fruits, visite de la ferme et jeux dans le jardin. La cueillette s’est conclue par des pots de gelée de groseille dont nous nous sommes régalées. J’étais déjà très gourmande et curieuse. Je me souviens encore petite de regarder sa grand-mère faire. L’une de mes madeleines de Proust…

J’ai gardé de cette expérience l’envie d’un jardin à la fois utile et beau. Ce n’est que bien plus tard que j’ai réalisé ma propre expérience de confitures avec ma toute petite  « récolte ».

Chez lecteur, pour un pot de gelée de groseilles artisanale de 350 g, prévois environ 250 g de fruits extra-frais et 200 g maximum de sucre.
Lave les fruits rouges et égrappe-les. Fais cuire les grains avec un peu d’eau pendant 10 minutes jusqu’à ce qu’ils éclatent.
Passe le tout à travers un chinois en pressant les fruits avec une cuillère et récupère le jus dans une casserole. Pèse le jus récupéré pour prévoir la quantité de sucre à verser dans la casserole. Il faut respecter une égale quantité de sucre et de jus.
Maintenant tu peux porter à ébullition en mélangeant régulièrement et en veillant à ce que le sucre fonde dans le jus. Remue pendant 15 minutes maximum et vérifie que le jus ne caramélise pas. Aussi, régule bien le feu. Et voilà !
Le liquide s’est épaissi et il ne reste plus qu’à le verser dans un pot à confiture. Une fois refroidi, je conserve mes pots à l’envers pour que l’air ne génère pas de moisissure. C’est simple et efficace.

A part de bonnes tartines, que peux-tu faire avec une gelée de groseilles ?
Plein d’idées. Je la propose lors des goûters crêpes et gaufres. Elle peut être utilisée pour fourrer un gâteau au yaourt ou un gâteau au chocolat. Plus surprenant dans les recettes salées, tu peux l’ajouter au jus d’un rôti de dindonneau avec une bonne pointe de moutarde et de la crème. Hum ! cela ma paraît appétissant, non ?

A ton tour maintenant ! Tu peux tenter cette recette avec n’importe quel fruit rouge : framboise, cassis… Partage et raconte-moi ton expérience !
#confiture #fruitsrouges

Gelée de groseilles comme Bonne Maman

Gelée de groseille comme Bonne Maman – latabledejacinta.com

Comment faire ta pizza maison

pizza

Il n’y a rien de mieux qu’une pâte maison pour retrouver le bon goût du pain et de la pizza. Croustillante et moelleuse. Authentique. Idéalement, il te faut un robot pour faire ta pâte. Mais pas de panique si tu n’en a pas. Ce sera l’occasion ou jamais de faire tes biscoteaux !

Quant à la garniture, il suffit de te laisser aller à décorer ta pizza, à te faire plaisir. Il faut juste retenir que les bons ingrédients font les « grandes » pizzas. Privilégie par exemple la mozzarella di buffala car elle a plus de goût.

Cette recette permet de faire une pizza dans une plaque de pâtisserie de 40×30 cm soit 4 belles parts.

Etape 1 : je fais la pâte
Ingrédients pour la pâte à pain : 350 g de farine, 50 g de semoule de blé dur, 2 cuillères à café de levure de boulanger (7 g), 1 cuillère à café de sel, 1 filet d’huile d’olive et 25 cl environ d’eau.

  • Si tu as un robot, verse les ingrédients dans le bol mixeur. Fais tourner environ 4 mn jusqu’à ce que la pâté forme une boule et se décolle du bol. Saupoudre de farine et enveloppe la boule de pâte d’une pellicule de farine.
  • Si tu prépares la pâte sans robot, il faut alors malaxer à la main et faire en sorte que la farine s’imprègne bien de l’eau et de la levure. Quand elle devient bien élastique, forme une boule bien lisse et saupoudre de farine.

Mets de côté une bonne heure avec un film étirable pour la laisser gonfler. La température idéale pour monter est de 30°C. En hiver prévois plus de temps ou bien utilise ton four à thermostat 1.

Etape 2 : je garnis
Lance le préchauffage du four – th. 8 (240°C). Farine la boule de pâte. Abaisse-la avec un rouleau à pâtisserie, sur une feuille de papier sulfurisée. N’hésite pas à mettre de la farine sur le rouleau et la pâte pour éviter qu’elle ne colle. Tu pourras ensuite glisser la feuille sur la plaque de cuisson. C’est là que tu vas décider de l’épaisseur de ta pâte. Alors attention, une bonne pâte maison gonfle un peu à la cuisson. Travaille bien ta pâte si tu veux qu’elle soit fine, quit à faire une deuxième pizza format mini.

Répartis les ingrédients : pulpe de tomate, champignons émincés, jambon de Parme et fromage.
J’utilise pour ce format de pizza 2 portions de mozzarella et je prévois du parmesan.
Pour la pulpe de tomate, je conseille de l’assaisonner avec sel, poivre, herbes de Provence, basilic, un filet d’huile d’olive.

Etape 3 : je surveille la cuisson
La cuisson dans le four préchauffé est ensuite très rapide. Prévois 15 mn environ – tout dépend de l’épaisseur de ta pâte. Surveille bien le fromage qui ne doit pas trop griller sinon baisse la température du four à th.6 (180°C).

A la sortie, tu peux encore ajouter un filet d’huile d’olive, quelques feuilles de basilic frais, de la roquette et du parmesan râpé. Pour ma part, j’ai mis quelques olives. Bon appétit !

Pasteis de Nata avec crème fraîche

Et oui, cette pâtisserie toute simple a de nombreuses versions. Après bien des recherches sur des sites culinaires français, brésiliens, portugais et le fameux site de la boutique lisboète Pasteis de Belém, j’ai fini par me lancer. Mais attention toutefois. Deux écoles se battent: la crème doit-elle contenir du lait ou de la crème fraîche ?
Ayant déjà fait des pasteis à base de lait… j’ai tenté cette fois la recette à base de crème fraîche. Le résultat est topissime. L’aspect est légèrement différent mais la crème en est plus onctueuse.
Voici les ingrédients : 4 jaunes d’oeufs, 20 cl de crème fraîche liquide, 100 g de sucre (parfumé à la vanille si possible), 2 petites cuillères de Maïzena, une pâte feuilletée au beurre, 1 pincée de sel. Il ne faut pas lésiner sur la qualité des ingrédients.

Avec une pâte feuilletée, j’ai réussi à faire 10 pasteis. J’ai fait des photos pour montrer comment vous y prendre. J’utilise des moules authentiques pour pasteis mais vous pouvez utiliser les moules en silicone pour muffin. Cela marchera très bien aussi. Mon diamètre pour comparaison est de 7 cm.

Découpe de la pâte pour les pasteis de nata – latabledejacinta.com

Allumer le four à thermostat 6 pour le préchauffer.

Pour la préparation, mélanger les œufs au fouet dans une casserole. Ajouter le sucre et fouetter jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter les 2 cuillères de farine Maïzena en évitant de faire des grumeaux. Et enfin, il faut ajouter la crème et continuer à mélanger. C’est là que l’on peut faire chauffer le mélange, tout doucement, en mélangeant, sans s’arrêter. Vous pouvez arrêter une fois que la crème est montée à ébullition.

Il ne reste plus qu’à verser la préparation dans les moules puis enfourner.

Prévoir 25-30 minutes à thermostat 6.

Pasteis de nata avant la cuisson – latabledejacinta.com

Habituellement, vous pouvez les saupoudrer de cannelle. Mais surtout prenez-les avec un bon café. C’est fabuleux.

Pão de ló – Génoise portugaise – Sponge cake

IMG_3167

Je viens de refaire un Pão de ló, gâteau typique portugais que l’on retrouve dans toutes  les maisons. Il est nature, tout simple mais sa recette est tout de même particulière puisqu’il n’y a pas un gramme de beurre … ce qui ne l’empêche pas d’être délicieux. Ce gâteau est également appelé « Bolo d’água » (gâteau à l’eau) car la recette nécessite quelques cuillères d’eau. Les plus gourmands comme moi ajouteront dans l’assiette un fond de crème anglaise et des cerises ou des fraises….

Comme souvent dans la cuisine portugaise, chaque région a apporté sa propre interprétation de la recette, notamment à  Alfeizerão,  Ovar, Margaride et Arouca. En Italie, ce gâteau est appelé « Pan di Spagna » (Pain d’Espagne). Dans les pays anglo-saxons, la recette la plus proche est le sponge cake.

Plus étonnant, la recette est arrivée jusqu’au Japon au XVIe siècle, à l’époque des grands navigateurs portugais. Ils avaient amené avec eux la recette que l’on appelait alors « Pão de Castella » mais prononcé « castera ». Cette recette a évolué au fil des siècles pour devenir l’un des gâteaux les plus typiques du Japon : le Kasutera.

Cliquez ici pour lire la recette.

Charlotte aux fraises express

C’est le moment où jamais de profiter des dernières fraises sur les marchés. Cette recette vous permettra de faire un dessert sympa sans vous prendre la tête. Pour ce faire, j’ai trouvé une nouveauté qui m’a sauvée : les biscuits Bouvard. En effet, pas besoin de monter les biscuits à la cuillère soi-même avec le risque que tout s’écroule… Pour ces portions individuelles, ils ont eu l’idée de créer un biscuit en une pièce, façonné à la manière d’une mini-charlotte. A nous de remplir à notre guise.

image_550406807449397

Pour ma charlotte, j’ai d’abord pensé à imbiber l’intérieur d’un peu de lait avec un pinceau. Sinon, le biscuit sera trop dur. Ensuite c’est de la dernière minute : une petite boule de glace vanille, des fraises découpées et enfin un spray de chantilly.

Facile j’avais dit ! Il ne reste plus qu’à tester les cerises, les kiwis, les pêches… ou une mousse au chocolat. Envoyez-moi vos idées, dans les commentaires, juste en dessous.

 

Bœuf à la provençale

Une recette de bœuf qui sent bon la Provence et le soleil, un style de plat sain, qui sent délicieusement bon, rien de compliqué ni chimique, fait maison. C’est une recette de daube rapide à préparer que l’on peut laisser tranquillement mijoter toute la matinée.

Prévoir pour 4 personnes, 600 gr de bœuf, 400 gr de tomates concassées en conserve, 2 oignons, 1 poivron rouge et de l’huile d’olive.

Comme toute recette de plat en sauce, sortir la cocotte en fonte, verser un bon filet d’huile d’olive. Couper et hacher les oignons. Démarrer le feu de la cocotte et verser les oignons. Remuer les oignons, les empêcher de brûler. Ils doivent blondir. Couper la viande de bœuf en petits cubes. Les faire revenir dans la cocotte avec les oignons. Là encore, il faut remuer, mélanger le tout pour que les morceaux de viande puissent cuire sur toutes les faces. Ne pas hésiter à ajouter un verre de vin blanc, si le mélange était trop sec et aurait tendance à brûler.

Couper le poivron, épépiner et découper en lanières. Les faire revenir avec la viande. Pour finir ajouter une conserve de tomates concassées.

Désormais il faut laisser le plat mijoter sur un feu doux pendant 30 minutes au minimum. Je préfère en général le laisser cuire 2 à 3 heures. Surveiller dans ce cas toutes 1/2 heures : mélanger et ajouter un peu d’eau si la sauce devenait trop épaisse.

Pour servir, vous pouvez parsemer les assiettes de persil haché et proposer du riz et bien sûr une bonne ratatouille.

Papillote de cabillaud, petits légumes et lait de coco

fullsizeoutput_448c
Papillote de cabillaud, petits légumes et lait de coco – avant cuisson – latabledejacinta

J’ai investi dans ces petits plats en silicone pour tenter la cuisson vapeur sans acheter de gros matériel. Les ingrédients cuisent ensemble sans perdre de vitamines. C’est un plat plein de saveur, tout simple et rapide. Pas besoin de rester en cuisine pour surveiller !

Dans le plat, déposer les ingrédients : une portion de cabillaud découpée en gros morceaux,  des champignons, courgettes et carottes taillés en bâtonnets. Pour la crème, mélanger dans un bol, le lait de coco, un peu de sel, de poivre et un soupçon de curry doux. Le mélange de curry Ducros est très doux et sera parfait car il ne prendra pas le dessus sur les autres ingrédients. Verser le tout dans le moule silicone. Pour la cuisson, ajouter le couvercle et prévoir 8 mn environ au micro-ondes (pas plus, sinon cela déborde !).

PS: si vous n’avez pas ce genre de plat à la maison, pas de panique, remplacez par un plat creux et recouvrez avec un film plastique.

 

fullsizeoutput_44a0
Papillote de cabillaud, petits légumes et lait de coco – après cuisson – latabledejacinta

 

Fraîcheur niçoise

img_3096
Salade niçoise – latabledejacinta.com

La salade la plus gourmande et la plus équilibrée. J’adore ses couleurs et la préparer, faire une belle assiette me donne déjà quelques minutes de bonheur. C’est un plat complet de l’équilibre entre les féculents, les fibres, les protéines et les vitamines. C’est aussi le respect de la tradition culinaire niçoise car là-bas on ne rigole pas avec les ingrédients qui peuvent figurer dans l’assiette. Alors pas de riz les amis !

Ingrédients pour une personne : 2 œufs durs, une poignée d’haricots verts, une tomate, quelques lanières de poivrons, quelques feuilles de salade, 2 ciboules, 6 olives, 4 filets d’anchois, une petite boîte de thon à l’huile d’olive, basilic et persil frais.

Couvrir le fond de l’assiette de salade, répartir les tomates coupées, les portions d’œufs durs, les haricots et les lanières de poivron. Disposer le thon au centre après avoir retiré l’huile, les anchois et les olives.

La ciboule se présente comme un petit poireau dont on doit couper la racine, la partie trop verte et l’enveloppe extérieure trop abîmée. Couper en fine tranches et répartir dans l’assiette. Cela apporte un goût entre la ciboulette et l’oignon frais mais non piquant. A découvrir sans risque.

Pour terminer, il ne reste plus qu’à ajouter le basilic et le persil ciselés. Arroser d’une vinaigrette légère à base d’huile d’olive et de vinaigre balsamique. Ajoute une pincée de sel de Guérande.

Vitaminas do Brasil . Délicieux Smoothie

C’est au Brésil que l’on consomme des jus de fruits mixés toute l’année et à tous les coins de rue. C’est le moment d’en profiter car les fraises commencent à revenir. Dans cette recette j’ai mis une verre de jus d’orange, 3 grosses fraises, un kiwi et 1/2 banane et quelques glaçons. Mon mixeur est top car il se transforme en gourde à emporter.

A vous de faire avec les fruits que vous avez à la maison. Je conseille la mangue, pas trop de pomme car la texture est un peu farineuse mais l’ananas est super. C’est qui ont besoin de calcium peuvent remplacer le jus d’orange par un verre de lait.

Santé ! Saúde !

Gigot de sept heures

À Pâques c’est la tradition, on partage un bon gigot en famille. La pièce de viande, je l’ai achetée au marché, qualité label rouge, origine de l’Aveyron. Pour la préparer, j’ai anticipé par une bonne marinade la veille de la cuisson.

IMG_8909.JPG

Marinade: 2 cuillères d’ail haché, 1 cuillère de miel, une poignée de gros sel, de l’huile d’olive, du poivre, 2 feuilles de laurier écrasé, 3 cuillères à café d’herbes de Provence et un complément de thym du jardin.

img_3037

C’est parti pour la cuisson. Après avoir fait rissoler chaque face du gigot dans une cocotte en fonte assez grande…. vérifiez la taille de vos casseroles avant de vous engager dans cette recette… j’ai ajouté une carotte coupée en tronçons, un oignon coupé grossièrement et 25 cl de vin blanc.
Vous pouvez oublier la casserole sur un feu très doux, avec un léger bouillon. Jetez tout de même un œil pour vérifier qu’il reste assez de jus et ajoutez un peu d’eau si besoin.
Pendant la cuisson, vous pouvez avancer la préparation de l’accompagnement. J’avais prévu des pommes de terre au four, un brocolis et des petits navets frais en botte. J’ai fait rissolé les petits navets dans une poêle avec un peu de beurre et un peu de jus pour leur donner un peu plus de goût.

Et voilà. Il faut bien 7 heures pour que la viande soit significativement fondante. Si vous n’avez pas envie de vous lever tôt le matin, commencez la cuisson quelques heures la veille, puis reprenez le lendemain.

London swing à Southwark – faire son marché de l’autre côté de la Tamise

On trouve de tout à Londres. Chantre du multiculturalisme, la ville rassemble les cultures et les réinvente en piochant des inspirations dans toutes les cuisines.

À Borough Market, on fait ses courses et on mange sur le pouce. Il y a tellement de choix : le meilleur fish and chips du pays, les soupes bouillonnantes du maraîcher, des burgers, des kebabs, des huîtres, du fromage français et anglais, des bars à vin, du bon pain… le bonheur quoi ? Il n’y qu’à se laisser guider par son propre « flair ».

img_2951-1
Poissonnerie à Borough Market – LONDON
img_2953
Borough Market LONDON – étals désordonnés de fruits

Autour, vous trouverez des restaurants ouverts sur la rue et parmi eux je recommande l’Arabica un restaurant un petit peu chic pour le midi où j’ai pu me régaler de cuisine libanaise: taboulé, kebab, taramasalata, pide, falafel, kibe… Enfants et parents trouvent leur bonheur.

En ballade le long de la Tamise, côté sud (Southwark),  vous pouvez vous arrêter le soir dans le pub Founders Arms. La vue est superbe, il y a une bonne ambiance, le serveur un peu speed est au petits soins et les plats de viande ou plus traditionnels comme les pies sont de bonne qualité.

Plus simple et pas cher. Allez chez Nando’s, une chaîne de restaurants luso-sud africaine où l’on mange de bons poulets grillés épicés au piri-piri (peri-peri en anglais). C’est en fait l’une des chaînes préférées des anglais. La déco est très chouette et très colorée. Vous pouvez même choisir au moment de la commande la « force » et la saveur de vos épices. J’ai pour ma part tenté au « peri-ometer » : « mild » et au citron. Un goût d’épices mais rien de brûlant.

Arabica Bar and Kitchen – 3 Rochester Walk – Borough Market – London SE1 9AF
Founders Arms – 52 Hopton Street – London SE1 9JH
Nando’s – 202 Blackfriars Road – London SE1 0XH

 

Les petits choux farcis

Aujourd’hui, je partage l’un de mes plats favoris en hiver. C’est un plat équilibré mais aussi réconfortant et savoureux.

Ingrédients pour 6 personnes:
600 gr. de farce nature moitié porc-moitié veau, 1 chou vert frisé de Milan, 4-5 gousses d’ail, 2 cuillères à soupe de chapelure, persil, 4 carottes, 1 gros oignon, 6 pommes de terre, 1 cuillère à soupe de Viandox, huile d’olive, sel et poivre.

Préparation :
Détacher les feuilles entières du chou et les blanchir dans une grande casserole d’eau bouillante. Prévoir 8 mn de cuisson.

Dans un saladier, mélanger la farce avec l’ail écrasé, le persil haché, un filet d’huile d’olive et la chapelure.

Dans une cocotte en fonte, faire rissoler l’oignon haché avec un filet d’huile d’olive. Éplucher les carottes et les couper en tronçons. Ajouter les carottes avec un verre de vin blanc ou d’eau. Assaisonner. Fermer la cocotte et laisser cuire les carottes.

Pendant ce temps, préparer les petits choux. Il suffit de prendre une bonne cuillère à soupe de farce, de la mettre au bord d’une feuille de choux et de l’emballer. Il faut être délicat dans la manipulation. Réserver les petits choux dans une assiette.

Vérifier la cuisson des carottes. Ajouter la cuillère de Viandox, mélanger. Si les carottes sont cuites, les petits choux peuvent être déposés dans la cocotte. Arroser les choux avec le jus du fond de la cocotte puis laisser le tout cuire 1/4 d’heure au minimum. Idéalement prévoir 1/2 heure pour que le jus réduise.

Les pommes de terre peuvent être cuites avec les carottes si elles gardent leur peau. Épluchées, il vaut mieux les cuire à part.

Bon appétit !

Bacalhau à Gomes de Sà

fullsizeoutput_4410

Une recette originaire de Porto assez simple à préparer mais il va falloir aborder la question délicate de la morue !

Ingrédients pour 4 personnes : 8 grosses pommes de terre, 500 gr de morue dessalée, 3 gros oignons, 3 gousses d’ail, de l’huile d’olive, un bouquet de persil frais.

Quelle réputation cette morue ! Difficile à préparer, odeur désagréable, beaucoup trop long. Pourtant une fois dans l’assiette la morue ou plutôt le cabillaud est un « poisson » délicieux. Alors il y a des solutions simples. Au rayon poissonnerie, on trouve depuis un certain temps de la morue dessalée ou à dessalage rapide (marque Delpierre notamment). On trouve également de la morue surgelée. Faites attention toutefois car selon les marques, le poisson peut encore être trop salé. Il vaut mieux goûter pour se rendre compte de la situation. Trop salé le plat serait immangeable !

Si c’était cependant le cas, pas de panique. Il suffit de bien rincer les morceaux de poisson puis de les dessaler dans un saladier avec un grand volume d’eau. Attendre 1 heure. Goûter l’eau et si nécessaire réitérer l’opération. Vider le saladier, rincer et remplir à nouveau avec de l’eau.

Pendant ce temps, on peut cuire les pommes de terre avec la peau puis les peler, ensuite éplucher les oignons et les couper en lamelles.
Pour la cuisson prévoir 2 poêles: une pour faire revenir les oignons avec 2 ou 3 gousses d’ail dans une bonne quantité d’huile d’olive, l’autre pour faire sauter les pommes de terre coupées en dés avec de l’huile d’olive également. Il est important que les oignons cuisent longtemps et perdent leur acidité.

Il ne reste plus qu’à cuire la morue dessalée. Dans une casserole ou une grande sauteuse, faire bouillir de l’eau et déposer alors le poisson. La cuisson est rapide. 10 minutes suffisent, tout dépend ceci dit de l’épaisseur des morceaux. Sortir le poisson et le mettre de côté pour refroidir. On peut désormais  enlever la peau les grosses arrêtes. Il ne reste plus qu’à émietter la morue. Cette opération permet de retirer les plus petites arrêtes. Déposer les miettes de poisson dans la poêle des oignons. Une fois l’opération terminée, remettre le feu à cette poêle et bien mélanger les oignons et le poisson. Laisser revenir 3-4 minutes et arrêter le feu.

Sortir un beau plat de service, dans lequel mélanger les pommes sautées et le mélange oignons-morue. Ajouter du persil haché et mélanger le tout délicatement. Réchauffer au four si besoin, sinon servir avec un verre de Vinho Verde (boire avec modération – bien sûr).

« Option-tradition » : pour décorer on parsème le plat d’olives noires et d’oeufs durs coupés en lamelles.

 

Trouver les meilleures épices

Lorsque je vais à Paris je ne manque de faire un stop dans ce corner des Galeries Lafayette Maison, boulevard Haussmann. J’y prends des mélanges d’épices pour préparer des marinades (chimichurri par exemple) ou bien le mélange Satay qui fonctionne superbement avec les crevettes. Pas besoin d’en prendre trop car les épices sont très parfumées.

Sur la Route des Indes

En passant, jetez un œil aux autres comptoirs, les pâtes fraîches, le chocolat de l’atelier Ducasse ou le jambon Pata Negra … un régal.

Les sablés de Noël

IMG_0964

C’est de saison. Voilà des petits gâteaux réconfortants pour passer l’hiver avec un mug de thé de Noël, un cappuccino bien crémeux ou un chocolat chaud. Ce qui est en plus sympa, c’est que la recette peut être considérée comme une base que vous pourrez faire varier à votre goût. Vous pouvez ajouter de la cannelle, des pépites de chocolat noir ou blanc, des raisins secs, du gingembre en poudre, des petits morceaux d’orange confite, des cranberries… Choisissez au gré de vos envies !
Vous pouvez utiliser des emporte-pièce pour faire les formes et si vous n’en avez pas, alors un simple verre fera l’affaire.
J’oubliais de dire. J’ai récupéré cette recette auprès de la maîtresse de CP de mes filles. Autant dire que c’est un jeu d’enfant.
Aller, c’est parti !

Ingrédients : 250 gr de farine, 150 gr de beurre, 100 gr de sucre, 2 oeufs. Choisir un ingrédient supplémentaire comme des pépites de chocolat.

Préparation : Allumer le four à thermostat 6. Faire fondre le beurre au bain-marie dans un saladier. Ajouter le sucre et mélanger fermement jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter les oeufs et continuer à bien mélanger. Idem, il faut faire blanchir la préparation. Cela signifiera que les ingrédients sont bien amalgamés. Ajouter la farine, puis enfin les pépites.
Cette pâte doit pouvoir être mise en boule. Si elle était trop liquide. Ajouter un peu de farine. Ensuite réserver la pâte au réfrigérateur pendant 1 heure. Étaler la pâte. Prévoir environ 5 à 10 mm d’épaisseur.
Préparer une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Déposer les formes découpées sur la feuille. Enfourner 10 à 15 mn. Il vaut mieux surveiller la première fournée car selon les fours la cuisson peut aller plus ou moins vite. Laisser refroidir et déguster !

Caldo Verde – Soupe de Kale et Chouriço Portugais

LA soupe que tous les portugais affectionnent, l’équivalent de la soupe aux oignons pour les français. Vous trouverez cette soupe dans les petits restaurants de quartier, proposée en fin de soirée lors des fêtes populaires et au menu des repas de famille. La base de cette soupe est le chou vert – à la mode actuellement aux États-Unis pour ses effets détox – également appelé « kale » dans les supermarchés. Il pousse assez facilement dans le jardin. L’autre ingrédient important est le chouriço – portugais – encore une fois. Il donne un goût fumé à cette soupe et en fait un bon plat d’hiver. Je vous livre une recette facile à réaliser.

Ingrédients : 2 grandes feuilles de chou, 2 pommes de terre, 2 oignons, 1 chouriço, 1 filet d’huile d’olive, du gros sel.

Éplucher les pommes de terre et les oignons. Les découper en gros morceaux et les faire cuire dans une casserole avec de l’eau. Ajouter une petite poignée de gros sel. Une fois bien cuits, passer le tout à la moulinette. Ajouter dans la casserole les feuilles de choux découpées en fines lanières. Ajouter de l’eau de manière à ce que la soupe ne soit pas pâteuse. Laisser cuire 10 minutes. En fin de cuisson ajouter le chouriço découpé en tranches. Laisser bouillir 5 minutes et servez. Assez facile non ?

Le Trianon

IMG_2746

Moi qui aime les recettes simples et savoureuses, ce gâteau sort du commun et demande plus de patience et de préparation. Je dois avouer que j’avais très envie de faire un gâteau de pâtissier, plus professionnel qui épate les jours d’anniversaire en famille. Après l’avoir oublié quelques années au profit des cookies, marbrés et mousseux (parfaits pour les anniversaires des enfants) c’est ma fille de 14 ans qui a pris le relais. Nous avons refait cette recette plusieurs fois et amélioré quelques détails de cuisson, de proportions.

Pour cette recette, il faut prévoir 3 étapes car il y a 3 couches : à la base, une dacquoise à la noisette, puis un croustillant praliné et enfin une mousse au chocolat noir. Suite à l’assemblage des 3 éléments, il faudra aussi prévoir 1 heure de refroidissement (au minimum) pour que la mousse prenne bien. C’est parti…

Matériel spécifique : un cercle de pâtissier de 25 cm de diamètre, un plaque à pâtisserie, du papier sulfurisé. J’ai investi dans une casserole à double-fond pour faire fondre le chocolat au bain-marie. Rien d’obligatoire mais j’avoue que c’est plus facile à organiser désormais.

  • Ingrédients de la dacquoise : 2 blancs d’œufs, 50 gr de poudre de noisette, 50 gr de sucre glace, 15 gr de sucre semoule, 1 pincée de sel.
  • Ingrédients du croustillant praliné : 200 gr de pralinoise, 70 gr de chocolat au lait de pâtissier, 80 gr de crêpes dentelle (« Gavottes »).
  • Ingrédients de la mousse au chocolat : 220 gr de chocolat, 15 cl de lait, 30 cl de crème fleurette, 1 1/2 feuilles de gélatine.

Avant de vous lancer, il faut préchauffer le four à 180°C et mettre la crème fraîche au congélateur pour qu’elle soit très froide (mais sans givre)

Préparation de la dacquoise : dans un saladier, tamiser le sucre glace et la poudre de noisette. Monter à part les blancs en neige avec une pincée de sel. Lorsque le mélange mousse, ajouter le sucre semoule. Continuer à fouetter jusqu’à ce que les blancs soient fermes. Ajouter enfin délicatement les poudres tamisées. Mélanger en soulevant la masse jusqu’à ce que les poudres soient complètement incorporées.
Verser la pâte sur une feuille de papier sulfurisé, étaler à l’aide d’une spatule (ou dos d’une cuillère) de façon à former un cercle un tout petit peu plus grand que les dimensions du cadre (j’ai fait 1 cm de plus de chaque côté). Parsemer de noisettes concassées éventuellement. Saupoudrer de sucre glace. Faire cuire pendant 10 minutes pas plus. Surveiller la cuisson, une croute légèrement dorée se forme et le biscuit doit rester moelleux.
Une fois la dacquoise complètement refroidie, décoller la dacquoise de son papier sulfurisé. Enfoncer le cercle dans le biscuit pour le découper au format exact. Déposer la dacquoise sur le plat de service. Prévoir éventuellement un papier dentelle décoratif qui aura l’avantage d’absorber l’humidité et éviter que la dacquoise ne colle à l’assiette.
Préparation du croustillant : émietter les gavottes du bout des doigts. Faire fondre au bain marie le praliné et le chocolat au lait. Hors du feu, ajouter les gavottes et mélanger. Verser ce mélange sur la dacquoise et étaler délicatement le croustillant à l’aide d’une spatule en allant jusque dans les coins. Faire durcir au réfrigérateur 30 minutes environ (ou au congélateur pendant 10 minutes).

Préparation de la mousse au chocolat : faire ramollir pendant 10 minutes la gélatine dans un bol d’eau froide. Faire fondre au bain marie le chocolat. Porter le lait à ébullition. Hors du feu, ajouter la gélatine essorée et bien mélanger. Verser en trois fois sur le chocolat fondu en mélangeant à chaque fois vivement à l’aide d’une spatule. Laisser tiédir le mélange. Monter la crème en chantilly mousseuse. Verser le chocolat tiède dans la chantilly mousseuse et l’incorporer délicatement à l’aide de la spatule.
Verser la mousse sur le croustillant praliné. Faire prendre au réfrigérateur (1 heure minimum) ou au congélateur (30 minutes).

L’ensemble doit être resté 3 heures au réfrigérateur ou 1 heure au congélateur avant de retirer le cercle. Réserver au réfrigérateur et ne sortir que 10 mn avant de servir. Saupoudrer alors de cacao en poudre en utilisant un tamis.

Variante :  déposer quelques framboises sur le croustillant avant de verser la mousse puis quelques unes sur le gâteau avant de servir. L’association framboise-chocolat fonctionne très bien.